Amour & Haine

À l’image d’un père

5 août 2018
le-nom-de-la-rose

Adso, le jeune novice, et son maître Guillaume de Baskerville, dans « Le Nom de la Rose » :

– « Maître… avez-vous… jamais été… amoureux ?
– Amoureux ? Très souvent !
– C’est vrai ?
– Bien sûr… Aristote, Ovide, Virgile, Thomas d’Aquin…
– Non, non, je voulais dire d’une…
– Ne confondrais-tu pas amour et désir ?
– Vous croyez ? Je ne sais pas. Je ne veux que son bien. Je veux la rendre heureuse. Je veux la sauver de la misère.
– Mon Dieu.
– Pourquoi “Mon Dieu” ?
– Tu es amoureux. »

Et à la fin du film, ces derniers mots d’Adso :

« Puis, il m’étreignit tendrement, comme un père. (…) Je dois confesser que, de tous les visages qui me reviennent, celui que je revois le plus clairement, est celui de cette fille à laquelle je n’ai jamais cessé de rêver pendant ces longues années. Elle fut le seul amour terrestre de ma vie. Pourtant, jamais je ne sus, et jamais je n’appris… son nom. »

Le Nom de la Rose – Jean-Jacques Annaud (d’après Umberto Eco)

« Mais le Nom de la Rose, c’est avant tout une expression utilisée au Moyen Âge pour désigner la puissance du langage : même si la rose est absente, même si elle n’a jamais existé, elle subsiste dans le langage… »

Le Nom de la Rose : Le Making-of

Articles similaires

0 commentaire

Laissez un commentaire

Top