Colère & Patience

Vainqueur pour la vie

11 septembre 2017
blood-rage

Après ces derniers mois assez agités, je viens de m’accorder quelques jours de congés. Le repos du guerrier…

Basé près de La Roche Posay, j’en ai profité pour aller faire un petit tour du côté d’Amboise, histoire de voir la maison de Léonard de Vinci, le magnifique Château du Clos Lucé.

Au cours de la visite, parmi les nombreuses citations affichées, j’ai été particulièrement attiré par celle-ci :

« Si dans une bataille, un homme vainquait mille hommes, il emporterait une moindre victoire que celui qui se vainc lui-même. »

Léonard de Vinci

En effet, c’est pas faux… Sacré Léonard !

Trois jours plus tard, au cours d’une soirée jeux, j’ai découvert l’excellent Blood Rage, où l’on prend « le contrôle de puissants clans Vikings en quête de gloire avant que le monde ne touche à sa fin dans une ambiance d’apocalypse ».

Or, dans ce jeu inspiré de la mythologie nordique, il n’est pas nécessaire de remporter les batailles pour gagner la partie. Au contraire, mourir au combat peut permettre de sortir vainqueur, les guerriers entrant au Valhalla.

C’est donc comme dans la vie psychique : il faut parfois accepter de tout perdre pour accéder à la victoire. Et accepter de tout perdre, c’est accepter de se séparer. Se séparer de soi. Ou de l’enfant en soi… Un deuil vital.

Comme l’a dit mon psy lors de la dernière séance avant mes vacances : « Ce n’est pas la traversée du désert, c’est la traversée du vide que vous avez à faire, mais elle est nécessaire. »

De fait, en termes de perte, c’est aussi l’angoisse de castration qui est en jeu, surtout quand le stade phallique n’a jamais pu être dépassé, pour permettre de sortir du Complexe d’Œdipe…

« Chez l’adulte, quand ces angoisses perdurent et continuent de gêner la vie des individus, homme ou femme, on parle de complexe de castration. »

Ooreka.fr

Si on n’a pas franchi cette épreuve dans son enfance, ou au cours de l’adolescence, c’est donc à l’âge adulte qu’il faut s’y confronter. Une condition indispensable pour arriver à s’aimer soi-même et à aimer les autres.

Pour se remettre à sa juste place.

« Serait-elle à ma place
Plus forte qu’un homme
Au bout de ces impasses
Où elle m’abandonne
Vivre l’enfer
Mourir au combat
Faut-il pour lui plaire
Aller jusque-là ? »

À ma place – Axel Bauer & Zazie

Oui, c’est la lutte finale… Vers la délivrance !

 

 

Articles similaires

0 commentaire

Laissez un commentaire

Top