Amour & Haine

Survivre à la honte

27 mars 2017
honte

La honte naît sous le regard de l’autre : l’angoisse de ce qu’on va penser de nous, de comment on va être jugé… Respecté ou rejeté… Aimé ou abandonné…

Humilié à six ans par la femme que j’aimais le plus au monde.
Humilié à quatorze ans par la fille que j’aimais le plus au monde.
Humilié à dix-sept ans par l’ami que j’aimais le plus au monde.
Et ainsi de suite…
Et ainsi de suite…

Au final, se peut-il que l’humiliation soit devenue une obsession ? Dans un sordide processus de répétition ? Ça expliquerait tellement de choses. Tellement de choses. À chacun sa croix. Pour se réconcilier avec soi-même.

« Le courage d’être soi » de Jacques Salomé est le premier livre de découverte intérieure (je préfère cette notion à celle de développement personnel) que j’avais lu à l’époque. Autant dire tout de suite que sa simple lecture n’a pas du tout suffi à améliorer les choses ! S’il suffisait de lire un bouquin pour se rendre heureux, ça se saurait…

C’est évidemment par la pratique, et uniquement par la pratique, que l’on peut espérer faire bouger les lignes. Quelle que soit cette pratique d’ailleurs, du moment qu’elle conduise à une introspection, à la rencontre avec nos émotions les plus profondes. Même les plus enfouies, les plus sombres, les plus abjectes…

Quitte à devoir en arriver à certaines extrémités si c’est nécessaire.

Jusqu’à vouloir humilier la Reine-Mère en place publique.

Franchir le tabou ultime. Comme un besoin vital.

« Peut-être que ta mère est faite pour pas avoir de fils. J’imagine que, aux yeux des gens, haïr sa mère c’est un péché. Ils sont hypocrites quand même. Eux aussi ils ont haï leur mère, c’est sûr. Ça a peut-être duré une seconde, ça a peut-être duré une heure. Peut-être que ça ne dure plus, peut-être que ça a été oublié. Mais, ils l’ont quand même fait. »

« J’ai tué ma mère » de Xavier Dolan

Articles similaires

0 commentaire

Laissez un commentaire

Top