Joie & Tristesse

Au lever du soleil

26 mars 2017
guepard

« Toute cette histoire, ça t’aura quand même pourri beaucoup d’années de ta vie… »

Oui, en effet. Trente ans qui me sont passés à côté. Pas de demi-mesure, c’est un fait. D’ailleurs, à ce jour, je n’arrive encore pas à tout réaliser. Trop difficile d’y faire face. De tout encaisser. Pourtant, c’est nécessaire. Pour bien reconstruire, il faut d’abord constater toute l’ampleur des dégâts. Aussi compliqué que cela soit.

Essayer de se pardonner. Accepter l’idée de tout le mal que l’on s’est fait. Non, on ne s’est pas toujours fait de cadeau. « Victime des autres, bourreau de soi-même » : je comprends mieux, aujourd’hui, pourquoi le titre de ce livre m’avait autant parlé. Et m’avait convaincu d’entamer cette psychanalyse.

Il  y avait un gros chantier qui m’attendait, au-delà même de tout ce que je pouvais imaginer…

Avec – au bout du bout – l’espoir de me réhabiliter.

« Il te faudra partir
Au lever du soleil
Quitter cette vie
Qui tous les jours pareils
Détruira tes rêves
Dérangera ton ciel
Humana

Plier tous tes bagages
Partir avec les tiens
Entreprendre un voyage
Qui te mènera plus loin
Ne te retourne pas
Mon visage sera toi
Humana

Et poussé par tous les vents
Même si certains retiendront ta foi
Ne regarde que la lumière
Et élève la voix
Humana

Chante plus fort
Et marche encore
On parle de toi
Humana

Assouvir ce désir
D’être enfin le roi
D’étendues si vastes
Que tu n’imaginais pas
Tout tenir dans tes mains
Mais tu y es déjà
Humana »

Articles similaires

0 commentaire

Laissez un commentaire

Top