Peur & Courage

Même si un bras ça te coûtera

8 janvier 2017
yoda

Depuis que j’ai découvert la saga Star Wars pendant ces fêtes, j’ai évidemment rebaptisé mon psy en « Maître Yoda » ! En effet, comme un guide spirituel, c’est lui qui ces dernières années m’a aidé, accompagné, soutenu dans mon cheminement intérieur. Permis de faire face à mon côté le plus sombre, tout ce qui était caché en moi, me terrorisait, me paralysait. Ainsi, c’est auprès de lui que j’ai appris à passer de l’enfance à l’âge adulte, pour commencer à m’assumer en tant qu’homme…

Cette semaine, après la trêve de Noël, j’ai repris les séances. Dès la première de l’année, je ne m’attendais pas à ce que les réactions soient aussi puissantes ! Quand je suis arrivé en voiture au rendez-vous, mon corps s’est mis à trembler de partout (pas très pratique pour conduire). Ça s’est encore intensifié dans la salle d’attente (heureusement j’étais seul). Et ça a continué à empirer pendant toute la séance… Jusqu’à ce que « ça lâche ».

J’ai donc quand même réussi à parler, à expulser ce qui devait l’être. Je savais que les 2-3 rêves un peu lourds que j’avais fait pendant les semaines précédentes – notamment pendant les deux nuits de réveillons – étaient de la plus haute importance, émotionnellement surtout. Je n’imaginais pas encore à quel point…

Dans la nuit qui a suivi cette séance assez intense, j’ai fait un autre rêve. Sans doute, à ce jour, le rêve le plus déterminant de toute ma vie. Le plus profond, le plus triste. Et donc le plus libérateur.

Quand je me suis réveillé, j’étais quelque peu sonné ! Mais dans la journée qui a suivi, j’ai quand même réussi à « canaliser », à ne pas trop me laisser déborder par la violence, la noirceur que j’étais en train d’affronter.

J’ai mieux fait la part des choses entre ce que je traverse « à l’intérieur » et ce qui se passe « à l’extérieur », sans embarquer malgré moi les personnes qui m’entourent, et surtout les plus proches… (Bon, je n’ai pas été très productif au travail, et merci à mon patron pour sa compréhension : « Pas grave, il y a des jours comme ça ! »).

Ce même lendemain, j’ai déjeuné en famille, avec mon père, ma mère et mon frère. Et il s’est passé deux choses étonnantes – que je ne peux pas détailler ici – qui ne s’étaient jamais produites jusqu’à présent. Deux éléments réjouissants, marquants, réconfortants. Qui seraient pourtant d’une grande banalité ailleurs, mais que pour ma part je n’avais jamais connus. Et qui sont arrivés ce jour-là, spontanément, presque « naturellement »…

Comme si mon corps, débarrassé de tout ce qu’il venait d’évacuer (la veille en séance et la nuit en rêve), s’était mis à dégager des ondes plus apaisées,  des vibrations plus vraies. Comme si mon changement intérieur avait directement provoqué ces réactions à chaud, entraînant cette relation de cause à effet.

Tout cela m’a fait repenser qu’en début d’année dernière, sous les conseils de mon amie Sophie, j’étais allé voir une magnétiseuse sur la Côte basque, qui est très douée et dont les troubles émotionnels sont la spécialité. Dès qu’elle m’avait approché, elle s’était sérieusement inquiétée de tout ce que mon corps avait emmagasiné, enduré, enfoui au fil de ma vie. « Hé ben, vous revenez de loin… »

Les soins que j’avais fait avec elle m’avaient permis de soulager ces désordres « électriques », selon son terme ! Mais surtout, elle m’avait vivement conseillé de poursuivre les séances avec mon psy, parce qu’elle le trouvait très bon (alors qu’elle ne le connaissait pas, c’est juste ce qu’elle ressentait, constatait) et que c’est avec lui que mon « vrai » travail allait continuer à se faire, en profondeur. Je crois qu’elle n’avait pas tout à fait tort 🙂

Elle m’avait dit aussi qu’elle percevait une grande « force » en moi, celle grâce à qui j’avais pu tenir jusque-là. Aujourd’hui, j’en conclus donc que la Force était effectivement avec moi !

Alors bien sûr, cet apprentissage avec mon propre Maître Yoda aura duré longtemps, plusieurs années au final. Mais on ne devient pas « Chevalier Jedi » du jour au lendemain… Et ce long entraînement m’aura coûté un bras – comme plusieurs personnages de la saga – mais juste au sens figuré, heureusement !

Pour autant, mon combat intérieur et ma formation sont-ils vraiment achevés ?
Me suis-je délivré de tous ces boulets (cachés) qui m’empêchaient d’avancer ?
Impossible à savoir dans l’immédiat. Seul l’avenir le dira.

Dès la prochaine séance…

Articles similaires

0 commentaire

Laissez un commentaire

Top