Amour & Haine

Je joue les rouges, cœur, Caro

21 décembre 2016
as-de-coeur

Ces dernières semaines, l’image d’un visage est revenue plusieurs fois à ma mémoire. Cela me ramène tout droit au collège, en quatrième, il y a presque trente ans ! Une histoire que je n’ai jamais oubliée…

Comme dans la plupart de mes souvenirs, je revois assez précisément les circonstances, le contexte, le déroulé. Je l’ai même déjà raconté plusieurs fois depuis. Mais j’ai complètement occulté toutes les émotions qui vont avec, car elles sont toujours restées enfouies, encore aujourd’hui. Mais plus pour longtemps…

Cet épisode fait donc partie de ceux qui auront profondément marqué ma vie sans que je m’en rende compte. Son empreinte a eu une influence énorme sur mon fonctionnement, sur mes relations, sur tout. Après l’avoir systématiquement minimisé et banalisé, c’est maintenant que je commence à en réaliser l’ampleur de l’impact.

De cette tentative manquée avec Caroline, je peux désormais affirmer qu’elle a généré un sérieux blocage…

Ce n’était bien sûr pas le seul élément. Il s’inscrit dans un faisceau d’événements qui ont façonné – ensemble – mon isolement, qui ont scellé mon enfermement. Dès lors, j’ai vraiment tout fait pour m’oublier à moi-même.

Je me suis déserté.

Mais à présent, la réminiscence de cet « échec » primordial, c’est la chance de me réconcilier avec l’adolescent que je n’ai pas su/pu être, de m’assumer tel que je suis aujourd’hui, et surtout de me pardonner.

Je suis en pleine réhabilitation.

Prêt à rebattre toutes les cartes…

« Remets donc le film à l’envers, magnéto de la vie.
Pour elle, faut-il l’admettre, des larmes ont coulé.
Hémorragie oculaire.
Vive notre amitié.
Du passé, du présent, je l’espère, du futur,
Je suis passé pour être présent dans ton futur.
La vie est un jeu de cartes,
Paris un casino.
Je joue les rouges, cœur, Caro…
Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur…
Caroline. »

 

 

Articles similaires

0 commentaire

Laissez un commentaire

Top